UFC-Que Choisir du Gers

Eau dans le GERS

Sources d’eau potable menacées dans le département du GERS

Captage

L’UFC-Que Choisir du Gers exige un bilan des mesures de protection !

À l’occasion de la journée mondiale de l’eau, l’UFC-Que Choisir du Gers, constatant l’absence d’information sur la protection des sources d’eau potable les plus menacées du Gers par les pollutions en pesticides/nitrates interpelle Madame le Préfet du Gers et l’Agence de l’eau Adour Garonne pour obtenir un bilan détaillé des mesures de protection exigées par la loi.

Alors que les fleuves et nappes phréatiques sont de plus en plus pollués par les rejets agricoles ou voient pour certains d’entre eux une diminution dramatique de leurs débits pendant l’été, la mobilisation de la société civile en 2007 à l’occasion du Grenelle de l’environnement, puis en 2013 lors de la deuxième conférence environnementale pour la transition écologique, a permis d’identifier à travers toute la France un millier de sources et de captages destinés à la fabrication d’eau potable.

L’ensemble des Sources d’eau du département du GERS utilisées pour fabriquer de l’Eau Potable, sont fortement impactées par les pollutions cumulées en matière de pesticides et en nitrates, ce qui complique et renchérit fortement le prix de l’eau traitée payée par les consommateurs particuliers finaux.

Seul le forage de la Fontaine Sainte d’Estang dépendant du SETA (Syndicat des Eaux des Territoires de l’Armagnac) fait figure d’exemple en matière de protection et surveillance mises en œuvre de manière collective. Nous sommes même depuis plusieurs années associées à son Pilotage aux côtés d’élus et de professionnels de l’agriculture motivés qui font le maximum pour améliorer l’existant en en adaptant leurs pratiques agricoles. Dommage par ailleurs que le plus gros viticulteur gersois voisin du captage avec ses 90 hectares de vignes ne participe pas à ce Comité de

Pilotage pour doper encore d’avantage les avancées qualitatives souhaitées par tous.

S’agissant des pesticides et des nitrates, les mesures de protection prévues par la loi consistent à éviter tout risque de pollution à proximité des sources en favorisant les modes de protection les plus respectueux de l’environnement tels que l’agriculture biologique ou, dans le cas d’un maintien de l’agriculture conventionnelle, à encadrer très strictement, voire interdire, l’usage des pesticides et des engrais. Ces mesures ayant fait la preuve de leur efficacité sont indispensables alors que 50 % des consommateurs de notre département sont desservis par une eau accidentellement contaminée notamment par ces polluants agricoles (analyses de l’ARS compilés par l’UFC QUE CHOISIR national) sans prendre en compte l’effet cocktail lié à la multitude des molécules utilisées.

Alors les Etats Généraux de l’Alimentation ont fait l’impasse sur la politique de l’eau …
l’UFC-Que Choisir du Gers entend remettre la protection de l’eau à l’agenda des Pouvoirs Publics. L’Association interpelle la Préfecture du Gers et l’Agence de l’Eau Adour Garonne afin d’obtenir un bilan détaillé et des mesures de protection véritablement efficaces pour chacun de ces captages prioritaires de notre département.

Gers Président :

Jean Claude FITERE Mail : contact@gers.ufcquechoisir.fr

Vous pouvez nous rencontrer le mercredi à notre Siège Social : 44 Rue Victor HUGO 32000 AUCH Téléphoner au : 05.62.61.93.75

Contact national Olivier ANDRAULT 01.44.93.19.56 Chargé de Mission national Alimentation et Nutrition de l’UFC QUE CHOISIR France

Même catégorie

Eau dans le GERS (suite)

10 février 2017